preload

Mémoriales 2009. L’Italie aussi !

L’Italie se ralie à la position franco-allemande

Les producteurs de lait italiens réunis devant le ministère de l'Agriculture à Rome, le 23 septembre.(Photo : Andreas Solaro/AFP)
Article publié le 24/09/2009 Dernière mise à jour le 24/09/2009 à 05:09 TU

Les 27 ministres de l’Agriculture se réuniront le 5 octobre à Bruxelles avec la commissaire européenne à l’Agriculture. Ce sera l’occasion de présenter une nouvelle feuille de route pour le secteur laitier. Après la Pologne, l’Italie s’est ralliée à son tour à l’idée d’une nouvelle régulation du secteur laitier pour accompagner les quotas. En pleine crise du lait l’initiative franco-allemande prend du poids et l’Italie a rejoint cette position. L’annonce a été faite mercredi, à Rome, par le ministre italien de l’Agriculture Luca Zaia en présence de son homologue français, Bruno Le Maire.
Imprimer l’articleEnvoyer l’articleRéagir à l’article
Les producteurs de lait italiens réunis devant le ministère de l’Agriculture à Rome, le 23 septembre.(Photo : Andreas Solaro/AFP)
Les producteurs de lait italiens réunis devant le ministère de l’Agriculture à Rome, le 23 septembre.
(Photo : Andreas Solaro/AFP)

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir
Cette rencontre entre le ministre italien de l’Agriculture, Luca Zaia, et son homologue français, Bruno Le Maire, à Rome, s’est achevée sur un sentiment de grande satisfaction réciproque et dans un climat tout à fait amical.

L’Italie s’ajoute donc aux 19 pays qui demandent une nouvelle régulation du secteur laitier pour accompagner la suppression du régime des quotas et donc protéger les éleveurs en difficulté comme en témoigne le document signé par les deux ministres.

Par ailleurs, pour tenter d’apaiser la colère des agriculteurs italiens qui ont distribué gratuitement du lait devant la Chambre des députés et devant le ministère de l’Agriculture parce qu’ils disent, eux aussi, ne plus pouvoir vivre en étant payés 0,30 centimes pour un litre de lait revendu en moyenne à 1,40 euros.

Le ministre Luca Zaia s’est engagé à tout mettre en œuvre pour rendre obligatoire, dans ce pays, l’étiquetage du lait afin que les consommateurs sachent clairement s’ils achètent du lait italien ou provenant d’autres pays.

Rappelons que l’Italie produit onze milliards de litres de lait par an, dont 40% en Lombardie, tandis qu’elle en importe un milliard et demi.

Tous les voyants sont au rouge

Posted on Déc 15 2021 at 16 h 55 min

L'APLI (Association des Producteurs de Lait Indépendants) est née peu avant la grève du lait [...]

Read More

TRIBUNE – De 32 ct à 50 ct, la variable d’ajustement, c’est toujours l’éleveur

Posted on Oct 21 2021 at 15 h 13 min

Depuis aout 2021, les citernes de lait SPOT s’échangent entre les industriels à plus de [...]

Read More

Prix du lait à 500€/1000 litres et pénuries ?

Posted on Oct 14 2021 at 9 h 41 min

Adrien Lefèvre, président de l'APLI France, revient sur les récents prix du lait spot échangés [...]

Read More