preload

MEMORIALES 2009. CINEY: quatre millions de litres dans les sillons

Méga épandage de lait à CINEY en BELGIQUE

RTBF

Rédaction RTBF

Newsletter infoRecevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK

A Ciney, qui a été le cadre ce mercredi d’un épandage massif de lait, les autorités communales ont décidé d’en acheter et de l’offrir aux écoles et aux homes de l’entité.

La commune, qui accueille le plus grand marché aux bovins de Belgique a souhaité marquer cette journée d’un geste fort.

La commune a donc acheté 800 litres de lait produit en Wallonie. “Nous avons acheté une palette de lait à un prix décent“, explique Christine de Pret, échevine de Ciney. “Nous allons payer le lait un euro le litre, et avec les agriculteurs, nous irons le distribuer. C’est le sens de notre démarche: la solidarité dans la coordination“. Un geste symbolique dans lequel les producteurs voient un soutien, qu’ils attendaient depuis longtemps, comme l’explique Sébastien Moitié, coordinateur de l’action: “On commence à avoir des gestes de soutien comme ça, qui viennent des consommateurs comme des politiques“.

L’agriculteur poursuit: “Ce qu’on veut, c’est un changement drastique de politique européenne, qui n’est conçue ni pour le bien des producteurs ni pour le bien des consommateurs, mais seulement pour celui des intermédiaires que sont l’agro-industrie et les multinationales.”

En parallèle à ce déversement, les participants à l’action incitent le grand public à se rendre dans les fermes. “Les gens peuvent aller chercher du lait cru avec leur propre récipient. Conservé trois jours au frigo ça ne pose aucun problème“.

Le président de la FWA trop frileux ?

Des voix s’élèvent au sein des agriculteurs affiliés à la Fédération wallonne de l’agriculture, la FWA. Ceux-ci considèrent que leur président adopte une position tiède et aurait dû lancer un mot d’ordre général de grève du lait. Une réunion s’est tenue aujourd’hui entre les deux tendances, les pro grève et les contre. René Ladouce, le président de la FWA, soutient symboliquement et du bout des lèvres les grèves du lait mais ne veut pas que ce mouvement soit une action officielle du syndicat. Trop risqué économiquement pour les agriculteurs fragilisés selon lui.

Nouvelles propositions européennes

De son côté, la commissaire européenne de l’agriculture Mariann Fisher-Boel a annoncé mardi qu’elle présenterait jeudi de nouvelles propositions pour faire face à la crise du lait. Mais pas question de revirement politique, d’après son porte-parole.

On ne devrait donc pas revenir sur la décision de renoncer aux quotas, pourtant réclamés au moins à titre transitoire par les producteurs de lait.

L’épandage

L’épandage de quatre millions de litres de lait a donc eu lieu mercredi vers 15h00. Alors que 300 tracteurs étaient attendus, 450 ont finalement répondu présents. De nouvelles actions sont par ailleurs annoncées par le MIG (Milk Producer Interest Group, membre de l’European Milk Board, EMB), notamment vendredi tandis que les différentes laiteries du pays seront surveillées afin que du lait étranger n’entre pas en Belgique.

Les producteurs laitiers ont rallié Ciney dès 9h00 du matin. Sur le coup de 12h00, on dénombrait environ 450 tracteurs et plusieurs milliers de personnes dans un champ cinacien situé à l’intersection de la N97 et de la N4. C’est vers 15h00 que l’épandage du lait a débuté.

Erwin Schoepges, représentant belge de l’European Milk Board (EMB), a été le premier à prendre la parole. “Cette action est le début d’un mouvement européen, le premier pas d’une révolution agricole“, a-t-il déclaré, tout en précisant que l’épandage se faisait avec le soutien d’ONG comme Oxfam ou SOS Faim.

Différents représentants de syndicats agricoles luxembourgeois, hollandais, français et allemands ont ensuite pris la parole. Le syndicat flamand ABS avait envoyé un camion de lait récolté en Flandre afin de montrer la solidarité existant entre la Flandre et la Wallonie.

Les responsables du MIG et de la Fédération Unie de Groupements d’Éleveurs et d’Agriculteurs (FUGEA) ont ensuite demandé qu’une réunion des chefs d’Etat européens se tiennent afin de définir une orientation commune concernant la politique laitière.

Au nom du MIG, Sébastien Dumoitier a annoncé qu’une nouvelle action serait menée vendredi, sans dévoiler celle-ci. Il a également demandé aux producteurs présents de se relayer afin de surveiller les laiteries du pays. L’objectif étant d’empêcher l’arrivée de lait étranger dans notre pays. Le MIG annonce que la grève se poursuivra au finish.

Source…

L’APLI, c’est quoi ?

Posted on Sep 13 2021 at 14 h 42 min

Une Association de Producteurs de Lait Indépendants, œuvrant pour défendre un prix du lait décent [...]

Read More

Communiqué : Cora retire progressivement le lait équitable de ses rayons ! L’Apli réagit

Posted on Sep 10 2021 at 11 h 07 min

L’APLI s’est engagée à maintenir une pression importante sur les enseignes et les transformateurs pour [...]

Read More

L’Apli, c’est qui ?

Posted on Sep 04 2021 at 18 h 45 min

Voici notre nouveau Président des Producteurs de Lait Indépendants

Read More